Comment obtenir une copie du certificat de nationalité française ?

0

Il existe d’innombrables façons d’entrer légalement en France. L’un d’entre eux demande votre citoyenneté française. Toutefois, les procédures pour l’obtenir peuvent être compliquées et bureaucratiques. Pour cette raison, nous sommes venus vous dire qui a le droit et clarifier vos doutes quant à l’évolution de cette demande. Allons-nous y aller ?

Comment obtenir la citoyenneté française ?

Plusieurs chemins mènent à la permanence en France. Vous pouvez choisir d’entrer dans le pays en tant qu’étudiant, travailleur ou au pair en France, par exemple, et renouveler votre statut périodiquement, prolongeant ainsi votre séjour dans le pays. Cependant, nombreux sont ceux qui recherchent non seulement le titre de séjour — le visa qui nous permet de vivre sur place — mais aussi la citoyenneté française.

A lire aussi : Grève du chômage : une nouvelle stratégie pour revendiquer le droit à l’emploi

La nationalité ou citoyenneté française est considérée depuis 8 ans comme la plus avantageuse au monde. Selon l’indice de qualité de la nationalité (QNI), la France est en avance grâce à des facteurs tels que la stabilité, la liberté, le pouvoir économique et humain employé dans le pays. Ce qui signifie que si vous êtes apte pour le document, vous hériterez de l’un des passeports les plus solides au monde, ce qui vous apportera de nombreux avantages.

Parlons ensuite de qui peut demander la citoyenneté française, ainsi que des moyens d’y parvenir.

A lire également : Quels sont les secteurs d’activités disponibles pour travailler en Bretagne ?

Qui a droit à la citoyenneté française ?

Si vous rêvez de vivre en France et d’obtenir une nationalité, mais que vous n’êtes pas lié à un natif, ne vous inquiétez pas. Il existe d’autres moyens d’en bénéficier.

Ci-dessous, je parlerai de chacun d’eux et du processus que vous devez effectuer pour l’acquérir :

  • Liens familiaux : si les membres directs de votre famille – mère, père, grands-parents ou grands-parents – sont français, il est possible de demander la citoyenneté ;
  • Études : Les étrangers qui choisissent d’étudier en France peuvent également demander la citoyenneté. Selon les règles du pays, ceux qui terminent un module d’enseignement supérieur de deux ans ou plus sont en mesure pour faire la demande ;
  • Permanence : ceux qui vivent légalement pendant cinq années ininterrompues en France, perçoivent des impôts et obéissent aux lois du pays, peuvent également demander la nationalité ;
  • Naturalisation : le pays accueille également les étrangers qui ont besoin d’asile politique, qui viennent de pays francophones ou de ceux qui ont servi l’armée française ;
  • Mariage : Lorsque vous vous mariez avec un citoyen français, vous pouvez demander la nationalité. Si vous vivez dans le pays, le document peut être soumis dans les 3 ans. Si vous vivez hors de France, vous devez attendre 5 ans.

Les possibilités ne manquent pas. Vous trouverez ci-dessous les documents nécessaires pour chacune des situations donnant naissance à la nationalité française.

Citoyenneté française pour enfants

Contrairement à ce que beaucoup imaginent, avoir des enfants en France ne les rend pas automatiquement français. Pour le Brésil, l’enfant sera considéré comme brésilien né ou à l’extérieur du pays. Par conséquent, il est possible que vous deviez effectuer la procédure de demande de citoyenneté des plus petits.

Les règles varient en fonction de l’âge. Découvrez comment fonctionne la séparation :

  • Les enfants âgés de 13 à 16 ans doivent être nés en France, résider dans le pays au moment de la demande et y avoir vécu pendant au moins cinq ans.
  • Les adolescents âgés de 16 à 18 ans doivent vivre en France depuis l’âge de 11 ans, sans interruption, jusqu’au moment de la réquisition.
  • Les personnes âgées peuvent demander la double citoyenneté tant qu’elles ont vécu au moins cinq ans dans le pays et qu’elles n’ont pas de parents diplomatiques.

Documents requis

Pour faire une demande de citoyenneté française pour enfants, vous devez fournir les documents suivants :

  • Déclaration datée et signée contenant le nom et le prénom du mineur et du tuteur en deux exemplaires ;
  • Certificat de naissance ;
  • Document de identité ;
  • Photo récente ;
  • Titre de séjour ou pièce d’identité étrangère des parents ;
  • Les documents prouvant la résidence du mineur en France à la date de la demande ;
  • Documents prouvant la résidence du mineur depuis au moins 5 ans en France ;
  • Documents prouvant la légalité des parents de l’enfant ;
  • Si nécessaire, les documents des frères et sœurs vivant avec l’enfant et la preuve de résidence de ces enfants ;
  • Si nécessaire, certificat médical prouvant l’état de santé de l’enfant.

Rassemblez les reçus médicaux, les inscriptions scolaires, les reçus d’achat de vos enfants et toute autre preuve qui aide les autorités à visualiser la vie de l’enfant/adolescent dans le pays. De cette façon, le processus sera plus simple. N’oubliez pas que les préposés peuvent exiger davantage de documents s’ils jugent que les preuves sont insuffisantes.

Attention : Si vous avez un de vos parents français et souhaite demander la citoyenneté, il sera nécessaire de présenter non seulement les documents énumérés ci-dessus, mais également de prouver un lien avec le pays, ainsi que la maîtrise de la langue française et la connaissance de la culture. C’est pourquoi vous devez vous préparer au processus.

Citoyenneté française pour petits-enfants et arrière-petits-enfants

Si vous êtes le petit-fils ou l’arrière-petit-fils d’un Français, vous avez également le droit de demander la citoyenneté française. Pour cela, il est important de savoir que la demande ne peut être faite que si le membre de la famille – votre grand-père, votre grand-mère, votre arrière-grand-père ou votre arrière-grand-mère – a un lien qui ne dépasse pas 50 ans de lien avec vous.

De plus, vous devrez prouver votre connaissance de la langue et de la culture françaises du pays.

Documents requis

Pour ce type de citoyenneté française des petits-enfants et arrière-petits-enfants, il est nécessaire de présenter :

  • Formulaire de demande de citoyenneté ;
  • certificat de naissance ;
  • Document de identité ;
  • photo récente ;
  • Les documents prouvant votre résidence en France au moment de la demande, tels qu’une preuve de décharge de loyer ou des factures téléphoniques ;
  • Certificat de naissance de votre grand-père ou de votre grand-mère, dont la délivrance doit avoir été faite il y a moins de 3 mois. Ils peuvent également demander un certificat d’état matrimonial s’ils le jugent nécessaire ;
  • Preuve que votre ancêtre a droit à la nationalité au moment de la réquisition ;
  • Si vous avez des enfants, ils peuvent demander un certificat de naissance et votre certificat de mariage et/ou de divorce.

Des documents prouvant la maîtrise de la langue peuvent également être requis au moment de la demande.

Citoyenneté française par mariage

Souvent, lorsque vous vous faites des amis en France, une relation peut survenir. Il y a plusieurs rapports de Brésiliens en France qui finissent par se rendre à l’autel. Sur Toutefois, la citoyenneté n’est pas automatique. La réalité est un peu plus bureaucratique.

Si, après le mariage en France, le couple a bâti sa vie en France, il faut attendre trois ans pour demander la citoyenneté française. Si le couple choisit de vivre à l’étranger, il doit attendre cinq ans.

Documents requis

Pour demander la citoyenneté française par mariage, vous aurez besoin des éléments suivants :

  • Formulaire de demande signé et daté en deux exemplaires ;
  • Justification récente du domicile qui mentionne votre nom, prénom et adresse complète ;
  • certificat de naissance ;
  • pièce d’identité ;
  • photo récente ;
  • certificat de mariage dont la délivrance doit avoir été faite il y a moins de trois mois ;
  • Documents prouvant que le couple mène une vie commune avant et après le mariage ;
  • Certificat de naissance des enfants nés avant ou après le mariage (si applicable) ;
  • Une preuve de la nationalité du partenaire, afin qu’il puisse être prouvé qu’il possédait la citoyenneté française à la date du mariage ;
  • S’ils ont vécu à l’étranger, il est nécessaire de présenter un document prouvant leur résidence dans le ou les pays ;
  • Si le mariage a eu lieu il y a moins de cinq ans, il est nécessaire de fournir une preuve de résidence régulière ou irrégulière en France au cours des trois années précédant le mariage ;
  • S’ils ont déjà eu des mariages, des certificats de mariage et de divorce doivent être présentés ;
  • Diplôme qui prouve votre niveau de français.

Citoyenneté française selon la durée de résidence

Il est également possible de demander la citoyenneté si vous vivez dans le pays pendant cinq années ininterrompues. Que ce soit à cause d’un emploi en France, du changement de statut qui a conduit à en permanence ou par le biais d’études, vous pourrez peut-être demander le passeport européen tant rêvé.

Dans ce cas, en général, vous aurez besoin des documents suivants :

  • Formulaire de demande rempli, daté et signé en deux exemplaires ;
  • 2 photos 35 x 45 mm ;
  • Pièce d’identité ;
  • Copie du titre de séjour valide ;
  • Justification de l’état matrimonial et de la nationalité ;
  • Justification du domicile ;
  • Justification des ressources financières et preuve de décharge fiscale dans le pays ;
  • Justification du niveau de langue française ;
  • Si vous avez un partenaire, il est nécessaire de présenter un document de la personne et une justification de l’union – même s’il n’est pas lié à un mariage ;
  • Si vous avez déjà été marié, certificat de divorce ;
  • Si vous avez des enfants, le certificat de naissance des enfants.

D’autres documents peuvent être demandés pendant le service.

Autres situations dans lesquelles il est possible de demander la citoyenneté française

Il existe d’autres situations qui vous permettent de demander la citoyenneté française, par exemple si vous avez un frère ou une sœur français. Dans ces situations, il est généralement nécessaire de présenter les documents suivants :

  • Formulaire de demande rempli, daté et signé en deux exemplaires ;
  • Certificat de naissance ;
  • Justification de l’état matrimonial ;
  • Pièce d’identité ;
  • Photo récente ;
  • Document prouvant la résidence en France ;
  • Titre de Séjour valide ;
  • Certificat de naissance des enfants ;
  • Certificat de mariage ou de divorce ;
  • Diplôme qui prouve le niveau de la langue française.

Ils peuvent également exiger une preuve de parenté, une preuve du temps que vous avez vécu dans le pays ou une preuve de votre lien avec le culture de la France.

Remarque : Les documents pour les demandes de citoyenneté française doivent avoir une traduction certifiée. Pour effectuer les traductions nécessaires, nous recommandons le service de Yellowling. La plateforme de traduction est fiable, rapide et économique. Les traducteurs certifiés fournissent un travail de qualité avec une signature numérique et tout se fait en ligne et sans bureaucratie.

Comment faire une demande de citoyenneté française ?

Après avoir rassemblé tous les documents nécessaires concernant votre situation, il est nécessaire de vous rendre à la mairie de votre région ou, si vous résidez hors de France, de chercher le consulat de France le plus proche de chez vous. Au Brésil, il existe des unités consulaires de France à Recife, Rio de Janeiro, São Paulo et Brasilia.

Commandez au Brésil ou en France ?

La demande de citoyenneté française peut être faite directement en France, dans la ville de résidence au moment de la demande ou dans un consulat Français du pays dans lequel il vit. Les cas de naturalisation doivent toutefois être effectués uniquement sur le sol français.

Quel est le coût de la demande ?

La citoyenneté française coûte 55€ , mais il y a des options gratuites.

Combien de temps faut-il pour quitter la citoyenneté ?

Les processus varient en fonction de chaque situation. Les commandes prennent généralement entre 6 mois et un an et demi.

Vaut-il la peine de faire appel à un conseiller pour demander la citoyenneté française ?

Cela dépend. Comme je l’ai dit au début, le processus est bureaucratique et peut nécessiter des allers-retours. Donc, si vous ne vous sentez pas en sécurité avec les documents ou avec l’administration française, il peut être utile de faire appel à un conseiller. Sinon, ce n’est pas nécessaire.

Apprendre de qui c’était

Les procès en France sont généralement longs et un peu épuisants. Cependant, malgré les regrets, il est possible de les réaliser.

En guise de preuve et d’encouragement, J’ai décidé d’amener trois femmes dans des situations et des étapes différentes du processus. De cette façon, vous pourrez voir, en pratique, les petits cailloux qui peuvent arriver en cours de route, ainsi que des conseils pour contourner les problèmes.

25 adresses dans la Ville Lumière

Ana Margareth Jesien rêvait de vivre en France depuis son adolescence. Cependant, elle n’a réussi à en faire une réalité qu’à 44 ans, quand, sans emploi et célibataire, elle s’est retrouvée libre de tenter sa vie à la campagne. À l’invitation d’un couple d’amis, elle est venue passer ses vacances dans la Ville Lumière. Cependant, il y avait un détail différent : avec deux bagages en main, ses plans étaient de rester. Et c’est ce qu’il a fait.

« Au cours de mes sept premiers mois en Ile-de-France, j’ai vécu à plus de 25 adresses différentes, séjournant chez des amis tout en cherchant un emploi pour travailler en France. Heureusement, tout s’est bien passé et j’ai obtenu ce dont j’avais besoin pour rester ici. »

Ana, comme plusieurs des immigrés, n’est pas éligible à un visa de mariage, de parenté ou d’études. Cependant, il a trouvé le moyen de la permanence. Selon la loi française, ceux qui vivent dans le pays pendant cinq années consécutives, paient des impôts et respectent les lois, ont le droit de demander la citoyenneté française. Et heureusement, depuis 2018, Ana est devenue éligible.

Au cours de ses sept premiers mois à Paris, Ana a vécu dans 25 maisons différentes « Grâce à ma phobie administrative, j’ai fini par reporter ma demande. Aujourd’hui, ils ont déjà créé d’autres obstacles qui allongent encore le processus. Pour cette raison, je vous recommande de faire votre demande dès que possible », recommande-t-il.

En réfléchissant à ce qui peut faciliter le processus, Ana renforce le besoin de connaître la langue et la culture.

« Renseignez-vous sur le pays, cela vous aidera à vous adapter et à conquérir votre titre de séjour ou votre citoyenneté. Essayez également d’étudier le français avant de venir, cela aide beaucoup. »

Enfin, elle parle d’épuisement les possibilités de vivre légalement sur place.

La France n’est pas la meilleure destination pour les retraités

Malgré de nombreux points positifs, tels que la sécurité, les activités culturelles et l’histoire qu’elle porte, la France n’est pas la meilleure destination pour ceux qui sont sur le point de prendre leur retraite.

« Les coûts sont élevés à Paris et il sera difficile de maintenir un bon niveau de vie après ma retraite, qui sera bientôt », dit-il. « En plus du fait que les gens quittent souvent la ville, ce qui nous oblige à reconstruire constamment des cercles d’amitié, ils me font croire que je ne passerai pas le reste de ma vie à la campagne. »

Ana Margareth est en train de rassembler les documents nécessaires à la présentation de la demande de citoyenneté française. Bientôt, nous l’espérons ! — il passera par la première étape, qui consiste en la remise de ces documents, le dossier.

À mi-chemin, il y a eu un mariage

Marcia Camargos, connue Pour les livres qu’elle a écrits, je ne m’attendais pas à être la protagoniste d’une histoire romantique dans la Ville Lumière, mais c’est arrivé.

Le journaliste, qui avait l’habitude de passer le réveillon du Nouvel An à Paris, a rencontré des Français lors de ces voyages et l’un d’eux a décidé de faire passer la relation au niveau supérieur. Après avoir réfléchi sur le sujet, Marcia a décidé de leur donner une chance et aujourd’hui, ils fêtent six ans ensemble.

« En tant qu’écrivain, je pouvais continuer à travailler depuis n’importe où dans le monde. J’ai donc décidé de venir avec des armes et des bagages et je me suis installé à Paris. J’ai également inventé de faire un diplôme d’études supérieures à la Sorbonne – l’une des meilleures universités de France -, ce qui m’a aidé à m’adapter au pays », explique Marcia.

Bien qu’elle réside en France depuis plus de cinq ans et qu’elle soit mariée à un Français, l’écrivaine attend toujours sa citoyenneté française. Elle raconte son expérience et explique que la patience est nécessaire car le processus est long et épuisant.

« Livrer le dossier demande beaucoup de travail, car ils demandent plusieurs documents différents, y compris le certificat de naissance et de mariage des parents du marié et des parents du demandeur de citoyenneté – ceux-ci doivent être traduits par un traducteur assermenté. Ils demandent un grand niveau de français — il faut le prouver dans un test assez difficile », dit-il.

« Une fois que vous avez rassemblé toute la documentation, il est nécessaire de prendre rendez-vous auprès de l’organisme compétent de votre région et, si tout est en ordre, votre dossier sera accepté. Ensuite, attendez qu’ils vous appellent pour l’entretien. J’attends toujours mon appel », ajoute-t-il.

L’histoire de Marcia et de son séjour en France a commencé par un roman Marcia parle également des parties peu mentionnées du processus.

« Ils font une visite surprise chez vous pour voir si vous êtes vraiment marié et si vous vivez ensemble, afin d’éviter ce qu’ils appellent un « mariage blanc », lorsqu’un immigrant se marie « de petit mensonge » juste pour obtenir la nationalité. De plus, ils peuvent encore appeler le couple à la police de la mairie pour parler », dit-il.

Elle raconte également la possibilité d’être appelée pour une interview où elle sera interrogée sur la culture et l’histoire de la France, le fonctionnement des institutions et des valeurs républicaines.

Commandez dès que possible

Interrogé sur les conseils, l’auteur parle de l’importance de se consacrer à la langue et recommande de rassembler les articles le plus rapidement possible pour simplifier le processus. « Chaque année, ils inventent quelque chose de nouveau pour rendre les choses encore plus difficiles et décourager les gens de demander leur nationalité. Si la droite remporte les élections un jour, ce sera presque impossible. Alors respirez profondément, allez sur le site Web de l’hôtel de ville où vous vivez, consultez la liste et commencez à rassembler les journaux. Et débarrassez-vous de la « patience de Job », parce que la bureaucratie ici va devenir folle, et beaucoup finissent par abandonner au milieu sur le chemin », dit-il.

Pour un dernier rappel, Marcia renforce les difficultés de vivre dans un autre pays :

« Ne vous laissez pas berner, car les obstacles sont énormes et souvent inévitables. Sachez que le rêve est complètement différent de la dure réalité, nous souffrons de pression, de peur, d’insécurité et de peu d’aide de l’extérieur. Vérifiez vos possibilités concrètes, ne risquez pas sans avoir au moins un peu de certitude et de soutien, sinon vous serez déçu et peut-être abandonnez.

Cela ne signifie pas que vous ne devez pas manquer de poursuivre vos rêves et vos désirs. Sachez simplement que c’est une chose de passer des vacances, de ne profiter que du bon côté de la vie à Paris, et qu’une autre est en fait d’émigrer. En fait, lisez mon livre, « Est-ce que c’est bien de vivre à Paris ? » (Éditions Feuilles d’herbe). J’y raconte, de façon ironique et humoristique, ce parcours d’obstacles qui constitue un déménagement en France. Et il regorge d’informations historique et culturel, ainsi que de nombreux conseils pour faciliter le voyage de ceux qui pensent vivre ici ».

De la salle de classe à la citoyenneté

Qui aurait cru qu’un master en gestion de projets humanitaires en France pouvait devenir une citoyenneté française ? Sûrement pas Lilian Moreira. Cependant, à partir d’un visa étudiant en France, elle a passé la nationalité tant attendue, consolidant la France comme son deuxième pays et son foyer actuel.

« Le processus d’obtention de la nationalité semblait décourageant. Il y a beaucoup de documents requis. Cependant, grâce aux différents groupes Facebook et à l’échange d’informations, j’ai pu tout déchiffrer progressivement et rassembler toute la documentation », raconte-t-il.

« Concrètement, le plus difficile a été d’obtenir la date de l’entrevue. J’ai dû attendre des mois avant de livrer les journaux. Ce n’est qu’après cela que les choses se sont passées. Entre l’interview et la publication de mon nom dans le journal officiel, il y a eu 9 mois d’attente ».

Lilian a consolidé la France en tant que deuxième maison après des années passées à la campagne En parlant du processus de demande de citoyenneté française, Lilian parle des crises d’anxiété et d’insomnie qu’elle a vécues. « L’anxiété est très difficile à contrôler. Plus nous en lisons à ce sujet, plus les inquiétudes s’intensifient. Il est donc bon de doser les sources et de donner du temps en temps. Ça prend du temps, mais le processus a une fin », dit-il.

Lilian parle également de la préparation de l’entretien. « Cela vaut la peine d’étudier et de mieux se préparer. Lisez des histoires de groupes qui parlent de citoyenneté française, étudient la culture et la langue. Mais une fois que vous avez remis les documents, oubliez-les. Donnez du temps en temps, essayez de contrôler l’anxiété. Si la mairie a besoin de plus de données, vous en serez averti. »

Recherchez des expériences réelles sur la vie à l’étranger

En guise de dernier conseil, le chef de projet parle de la recherche d’expériences réelles dans extérieur. « Ne pas romancer la vie d’un immigrant. Si possible, rejoignez des groupes d’échange d’informations sur la migration vers la région de votre choix. Nous avons un excellent groupe de femmes sur Facebook appelé « Brasileiras de Paris », un espace de grande empathie et de collaboration », explique-t-il. « Aussi, méfiez-vous des groupes génériques, ils ont tendance à être un piège », prévient-il.

Si vous avez aimé le compte de Lilian, je vous invite à la suivre sur les profils des réseaux sociaux @femigrantesbr .pod — podcast en portugais, où elle interviewe des femmes de pays lusophones immigrés à travers le monde ; et @femigrantespodcast, un podcast français, où elle interviewe des invités de divers pays qui émigrent en France.

Et avant de vous dire au revoir, je vous invite à lire le livre électronique « Le rêve de vivre en Europe ». Nous avons apporté plusieurs rapports de Brésiliens qui ont traversé l’Atlantique à la recherche de leurs rêves et qui peuvent vous aider à réfléchir à la question de savoir s’il vaut la peine ou non d’investir dans le changement de pays. Bonne lecture !

Partager.