Comment devenir une famille d’accueil ?

0

Les familles d’accueil ont pour vocation première d’offrir l’hospitalité à un enfant. Pour cela, elles doivent avoir une bonne maîtrise des réglementations visant la protection de l’enfance. Il faut pour cela une bonne maîtrise des processus pouvant permettre de se conformer. Trouvez ici les étapes permettant de devenir une famille d’accueil.

Maîtriser les réglementations du secteur

Pour une raison ou pour une autre, certains enfants sont dans l’obligation de se séparer de leurs parents biologiques. Ils sont donc placés dans des familles d’accueil qui doivent leur procurer un cadre de vie adéquat en fonction des réglementations en la matière. Il est donc important pour ces familles d’avoir une bonne maîtrise de la loi.

A voir aussi : Comment rédiger une lettre d'excuses ?

En réalité, depuis 2006 un décret rendu public par le gouvernement français précise les conditions d’exercice de cette activité. Ces notes précises qu’avant qu’une famille ne soit à même d’accueillir des enfants, elle doit être remplir les conditions qui suivent :

  • obtenir un agrément ;
  • suivre une formation ;
  • détenir un diplôme.

Ainsi, si vous désirez vous inscrire dans l’annuaire des familles d’accueil, il faudra se rapprocher du conseil général de votre département pour un agrément. Après, il faudra établir des partenariats avec des services sociaux ou des établissements médicaux.

Lire également : Quelle sanction faut-il imposer en cas d'absence injustifiée ?

Fournir les pièces nécessaires pour obtenir l’accréditation

Vous devez fournir certains renseignements au secrétariat du conseil général de votre département pour obtenir votre autorisation. Pour cela, il faudra remplir un formulaire mis à votre disposition et présenter un certificat médical. Il vous sera également demandé les extraits du casier judiciaire des différents membres de votre famille. Ces pièces sont indispensables pour exercer cette activité.

L’instruction de votre demande d’agrément a généralement une durée de 4 mois à l’issue duquel vous pouvez exercer librement. Elle débute par une séance d’information qui réunit les membres du conseil. Ensuite, une enquête dirigée par les services sociaux du conseil, est ouverte pour connaître votre niveau d’intégration familiale et votre quotient psychologique.

Vous pouvez ainsi recevoir des visites répétitives de ses agents enquêteurs dans votre domicile pendant la durée de l’instruction. Ces derniers peuvent également vous soumettre à un entretien psychologique afin de vérifier sur le long terme. Ils étudient aussi votre environnement immédiat pour s’assurer que vous êtes à même d’accueillir un enfant.

Garder un contact permanent avec les parents biologiques

Il vous faut également garder le lien avec les parents biologiques de l’enfant que vous souhaitez garder. Inutile de vous rappeler ici que ce cas est envisageable si ceux-ci sont encore vivants. Malgré les autorisations dont vous disposez pour assurer sa garde, les parents biologiques de ce dernier conservent leur autorité parentale sur lui. Ainsi, vous êtes dans l’obligation de demander leur avis dans des situations ponctuelles.

Vous devez en effet recourir à ces derniers sur des questions ayant un rapport étroit à sa vie. Par exemple, vous devez bénéficier de leur autorisation avant de mettre l’enfant dans le bus scolaire ou avant d’aller consulter un médecin. Vous ne pouvez également pas faire partir l’enfant en vacances sans leur avis.

Voilà quelques étapes qui vous permettront de devenir une famille d’accueil. De ce fait, pour éviter tout désagrément, vous devez respecter la législation en cours et gardez de bonnes relations avec les parents biologiques s’ils sont encore en vie.

Partager.