Le premier One Ocean Summit aura lieu en début 2022 à Brest

0

Le One Ocean Summit se tiendra à Brest probablement le premier ou le deuxième mois de l’année 2022. L’information a été confirmée le mardi 12 octobre 2021 par le député du Finistère et Président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand. C’est le premier sommet international sur les océans et les mers. Quel est le but de cet événement et qu’est-ce qui fait de Brest la ville parfaite pour l’accueillir ?

Définir un cadre de protection des eaux internationales

Le One Ocean Summit réunira des scientifiques, des acteurs économiques locaux et les Nations unies, pour discuter de la protection de l’océan. Le but est de réfléchir à des solutions scientifiques et juridiques pour essayer de protéger les eaux internationales.

A lire également : Comment quitter la routine ?

En effet, les eaux internationales débutent après 200 milles marins (370 km de la côte) et constituent environ 70 % de la surface totale de la mer. Ces eaux n’appartiennent à personne, alors elles peuvent facilement devenir une zone de non-droit. L’un des grands points de cette rencontre sera de plancher sur le droit international lié à la haute mer pour essayer d’y appliquer une législation.

L’absence d’une autorité garante de la sécurité de cette zone la laisse en proie à différents actes criminels tels que la pêche illégale ou la prédation géopolitique. C’est dans l’objectif d’éviter que cette situation ne s’éternise que le sommet a été organisé.

A lire également : Quels sont les secteurs d’activités disponibles pour travailler en Bretagne ?

Un sommet similaire avait déjà été organisé à Paris au début de l’année 2021. Il était consacré à la lutte contre la désertification dans onze pays du sud du Sahara. Ces problèmes écologiques font actuellement partie des préoccupations principales des gouvernements et surtout des Nations Unies.

Brest, une référence en matière d’études marines

Grâce à l’outre-mer, la France possède le premier espace maritime en Europe et deuxième au monde. Certaines régions françaises sont reconnues pour leurs fortes expériences dans le domaine maritime ; c’est le cas de la Cité du Ponant. C’est d’ailleurs dans cette ville que se situe le Musée national de la Marine. Elle est donc bien équipée pour l’étude des mers.

De plus, Brest compte l’une des plus fortes concentrations d’experts dans le domaine marin. On y retrouve également un grand nombre d’associations qui œuvrent pour la préservation des océans.

Une première décision liée à la protection de la mer avait déjà été prise à Brest lors du G7 parlementaire de septembre 2019. Les présidents des parlements des pays membres du G7 avaient adopté une déclaration commune soulignant « l’urgence » à protéger les océans en tant que « bien commun ».

Le maire de la ville a joué un rôle déterminant dans le choix de Brest pour accueillir le One Ocean Summit. En effet, au lendemain de l’annonce du Président de la future tenue du sommet en France, le maire avait proposé la candidature de sa ville. Mr François Cuillandre, maire de Brest, a adressé un courrier au Président de la République dès le 7 septembre pour positionner sa cité.

Une autre conférence liée à la protection des océans

Une deuxième conférence des Nations Unies portant sur les océans aura lieu pendant la deuxième moitié de 2022. La rencontre se tiendra à Lisbonne au Portugal du 27 juin au 1er juillet, mais sera coorganisée par le Kenya et le Portugal. Elle devait originellement avoir lieu en 2020, mais en raison de la pandémie de COVID-19, la date a été plusieurs fois repoussée.

La nouvelle date de la conférence a été annoncée par l’Assemblée Générale des Nations unies le 9 septembre 2021. Le sommet qui sera organisé à Brest pourra servir de préparation pour la rencontre de Lisbonne.

Partager.